En FrAr
Sites proposés Contacter
  Laboratoire Central d'Analyse des résidus de pesticides et métaux lourds dans les aliments



A propos de QCAP
Accomplissements
Résumé des principales réalisations techniques du Laboratoire Central pour l'Analyse des Résidus de Pesticides et des Métaux Lourds dans les Aliments de septembre 2011 à juin 2014.
1. Suivi de certaines exportations égyptiennes et marchés domestiques, publication des rapports annuels, certificats accrédités par jour pour les produits analysés avant l'exportation, refus d'autorisation d'exportation pour les produits non conformes aux conditions des pays importateurs.

Toutes ces réalisations ont permis d'améliorer l'image des exportations égyptiennes, d'augmenter le volume de certaines exportations, de créer des emplois dans les fermes, stations de tri, laboratoire et autres.

2. Analyse de 38116 échantillons en 2011, 45158 échantillons en 2012, 46760 échantillons en 2013 et 28315 échantillons jusqu'en juin 2014.

3. Contribution à la levée d'interdiction de certains produits agricoles de la liste d'examen rigoureux des produits aux ports d'accès européens ou arabes, tel le problème de E. coli dans le fenugrec cultivé O104 O157, les légumes et fruits frais. Cette contribution a permis l'ouverture de nouveaux marchés pour les produits agricoles.

4. Réponse à toutes les demandes faites par les entités internationales (Union Européenne).

5. Suivi des produits agricoles et importations alimentaires d'origine animale pour contrôler et empêcher l'entrée des produits non conformes aux normes égyptiennes et internationales afin de préserver la santé des consommateurs égyptiens.

6. Renouvellement de l'accréditation internationale du laboratoire ISO 17025 du Service finlandais d'accréditation "FINAS" pour 2013/2014 valable jusqu'en 2017. Le renouvellement de l'analyse de la sécurité alimentaire en Egypte sera réalisé cette année, en septembre 2014. Ce renouvellement a placé le laboratoire parmi les plus importants en Egypte et au Moyen-Orient et l’a désigné Laboratoire d'Union Européenne référencé en Egypte. De telles normes ont contribué à stimuler les exportations égyptiennes et à surveiller le marché domestique.

7. Accréditation et renouvellement d'accréditation pour environ 45 méthodes modernes d'analyse concernant la détection des polluants chimiques et microbiologiques conformément à la norme ISO 17025. Elle comprend également plus de 600 produits chimiques polluants.

8. Septième participation aux tests d'efficacité de laboratoire, cycle 16, qui ont lieu au sein des laboratoires de l'UE et au Laboratoire Central pour l'analyse des résidus de pesticides et des métaux lourds dans les aliments. Plus de 184 laboratoires officiels de l'Union Européenne ont participé à ce cycle organisé par l'Espagne. Classé dans la catégorie la plus élevée «A», le Laboratoire Central d'analyse des résidus de pesticides et des métaux lourds dans l'alimentation est le seul laboratoire participant en dehors des pays de l'UE.

9. Utilisation de la méthode préfabriquée "Catcher" pour l'analyse des résidus de pesticides afin d'éviter le facteur d'erreur humaine dans le processus d'analyse et d'augmenter la précision des résultats.

10. Augmentation et maintien de la capacité analytique des principaux équipements de laboratoire par l'achat et l'introduction de plus de 30 équipements d'analyse et des équipements auxiliaires tels que les équipements électriques à courant non fluctuant, batteries, compresseurs d'air, sécheurs et ordinateurs qui aident à améliorer la qualité des résultats obtenus au laboratoire.

11. Extension du champ d'analyse des métaux lourds dans les aliments et certains éléments environnementaux tels que l'eau afin de couvrir tous les éléments de la table de Mendeleïev. L'objectif est de répondre aux besoins des clients du laboratoire en termes de nourriture et d'environnement, de promouvoir les exportations égyptiennes et de surveiller le marché domestique.

12. Utilisation de nouvelles techniques dans l'analyse des composés de dioxines, un des polluants cancérigènes les plus dangereux, en tenant compte de la réduction des coûts et du temps d'analyse ainsi que de l'utilisation de produits chimiques. Cela contribue également à augmenter le facteur de sécurité pour les analystes et les bâtiments du laboratoire.

13. Maintien de l'accréditation du système allemand de qualité standard (QS), puisque le laboratoire est approuvé par le système de l'Union Européenne, qui est formé d'environ 60 laboratoires internationaux et permet les exportations égyptiennes vers les pays de l'Union Européenne. Les certificats d'analyse accrédités par l'Allemagne et l'Union Européenne renforcent la confiance et la crédibilité des produits égyptiens. Ils conduisent également à l'augmentation de la compétitivité des exportations égyptiennes et permettent aux clients de l'Union Européenne de ne pas ré-analyser leurs produits.

14. Participation du laboratoire avec les autorités de contrôle liées à l'analyse des polluants environnementaux persistants dans les importations de denrées alimentaires d'origine animale.

15. Achat de composant de l'azote liquide pour assurer le fonctionnement continu el des équipements nécessaires à la séparation par chromatographie en liquide et gaz liés à la masse VIR. L'objectif est de réduire le temps d'analyse, réduisant ainsi les coûts de maintenance des gaz en laboratoire.

16. Maintien de l'approbation du système et des exigences des marchés privés liés à EDEKA, l'un des plus grands distributeurs des produits alimentaires d'origine végétale en Allemagne.

17. Etablissement de programmes pour l'étude des niveaux de résidus de pesticides et d'autres polluants sur le marché égyptien.

18. Participation de la Commission des pesticides agricoles à l'examen et à la découverte des substances non enregistrées.

19. Evaluation du processus d'homologation des pesticides agricoles en République Arabe d'Egypte.

20. Evaluation du processus d'homologation des pesticides à usage vétérinaire en République Arabe d'Egypte.

21. Formation des médecins vétérinaires de l'Autorité Générale des Services Vétérinaires.

22. Formation de cadres auprès des autorités gouvernementales, des centres de recherche, des entreprises privées, des membres concernés du Centre de recherche agricole et des universités égyptiennes dans le domaine des travaux du laboratoire.

23. Formation de chercheurs provenant de divers pays arabes et africains (tel le Soudan, la Libye, l'Arabie Saoudite, l'Irak, le Kurdistan, le Koweït, le Yémen, l'Algérie, le Botswana) ainsi que les délégations des pays africains.

24. Accueil d'experts étrangers provenant de laboratoires européens référencés dans divers domaines d'analyse afin de développer et accroitre leurs compétences. De même, la formation du personnel technique de laboratoire sur les dernières méthodologies d'analyse et les technologies récentes afin de s’aligner au développement scientifique moderne.

25. Accueil des délégations de divers pays étrangers pour information sur le rôle du laboratoire dans le système de contrôle des aliments en Egypte et clarification sur son rôle international.

26. Participation d'environ 35 chercheurs du laboratoire aux conférences internationales, ateliers et cours de formation aux fins d’amélioration des normes techniques. De même, la mise à jour des informations sur les limites des résidus de pesticides et l'amélioration des grades secondaires du laboratoire.

27. Formation pour chercheurs dans les laboratoires internationaux similaires. Activation de l'approbation de l'Union Européenne. Selon le décret ministériel N° 1228 en 2012, le décret ministériel N° 1710 en 2012, le décret ministériel N° 1882 en 2012, et le décret ministériel N° 97 en 2013, lancement de programmes de formation, offerts pendant un mois pour 15 nouveaux analystes, ayant débuté à l'Université de Bari pour les sciences agricoles (IAMB) en Italie dans le cadre d'échange scientifique via le projet « Healthy Food for Life ».

28. Organisation de programmes de formation pour le personnel de quarantaine agricole et vétérinaire dans le domaine des méthodes d'échantillonnage, du programme de suivi et assurance de la qualité « ISO 17025 » et dans le domaine d'études des exigences des points critiques de contrôle des polluants « HACCP ».

29. Participation au Forum international sur les essais et la sécurité des aliments, tenu à Milford, aux États-Unis, au cours de la période du 23 au 25 octobre 2012, sur invitation entièrement couverte, entre autres invitations avec les mêmes conditions, en fonction de la longue expérience du laboratoire dans ce domaine.

30. Renouvellement de l'autorisation de base de données du site "Homologa" concernant les limites de résidus de pesticides dans les produits agricoles pour tous les pays, au bénéfice des clients concernés et des autorités de prise de décision.

31. Suivi de la mise en œuvre des contrats avec des spécialistes de l'alimentation espagnole et signature d'un nouveau protocole de coopération.

32. Sensibilisation des employés au développement durable de la santé et sécurité environnementales (EHS) et aux précautions nécessaires au travail au sein d’un environnement sain et sécurisé. Sensibilisation également à la gestion des résidus du laboratoire de tous les produits chimiques et des échantillons contaminés correctement et en toute sécurité pendant la manipulation, l'entreposage, le transport et la préparation à une mise en décharge saine et appropriée. Etablissement des contrats avec les autorités accréditées de l'environnement, tels que la signature de contrats avec la société "Zilal" pour les services environnementaux, la création d'espaces appropriés pour le stockage des déchets chimiques dans le laboratoire, l'achat d'extincteurs CO2 pour les salles électriques, la réutilisation du restant de l'écrasement des composants terrestres (sans aflatoxines, atteignant éventuellement 1 tonne par mois) comme aliment pour animaux en les envoyant dans des stations affiliées au Centre de recherche agricole.

33. Installation finale du système de gestion d'informatique du laboratoire (LIMS) qui augmente l'efficacité du travail. Ce système améliore également le suivi de toutes les opérations techniques et administratives liées aux tests de laboratoire conformément à la norme ISO 17025. Il améliore aussi la communication entre le laboratoire et les autorités de prise de décision dans l’intérêt et la promotion des stratégies agricoles appliquées au sein du Centre de recherche agricole et du Ministère de l'agriculture.

34. Développement et renouvellement de la politique et plans de commercialisation dans tous les contrats signés entre le laboratoire et ses clients. Préparation d'ateliers de travail pour exportateurs, entreprises et organisations. Mise en place de nombreuses activités liées au travail de laboratoire, publiant ses objectifs, champ de travail, formation et système d’analyse via (la chaîne de télévision agricole) pour aider les clients et les organisations concernés. Signature de nouveaux protocoles de coopération entre le laboratoire et les associations d’exportation et de production alimentaire sous la supervision du Président du Centre de recherche agricole.

35. Fourniture des équipements modernes de production utilisés dans les meilleurs laboratoires du monde.

36. Equipement de 3 chambres froides (-20°C) et (+5°C) afin d'augmenter la capacité des échantillons analysés et stockés temporairement jusqu’au terme de leur utilisation.

37. Fourniture de moyens de transport des échantillons équipés de réfrigérateurs pour leur conservation, car les moyens utilisés précédemment ont plus de vingt ans.

38. Création d'emplois pour les diplômés des universités égyptiennes avec classement excellent et formation des jeunes cadres pour l’accomplissement d’un travail sérieux et spécialisé.

39. Création d'emplois pour les assistants du laboratoire.

40. Inauguration du bâtiment spécialisé dans l'analyse des polluants alimentaires et environnementaux et annexé au laboratoire le dimanche 11/5/2014 par le Premier ministre, Ingénieur/ Ibrahim Mahlab. Ce bâtiment contribuera à augmenter le volume d'échantillons analysés à 80000 échantillons par an. Le laboratoire peut donc atteindre une vitesse record pour l'analyse des échantillons tout en restant conforme aux règles de qualité.

41. Profil du bâtiment:
» Le bâtiment a été construit et équipé sans imposer un fardeau financier au ministère de l'Agriculture ni au Centre de Recherche Agricole.
» Le nouveau bâtiment se compose de trois étages. Il comprend quatre laboratoires comme suit par ordre d’étage:
  - Laboratoire de dioxine (premier étage)
  - Laboratoire de microbiologie (deuxième étage)
  - Laboratoire d'additifs alimentaires et laboratoire d'aflatoxines - Laboratoire de métaux lourds (troisième étage).

» Le nouveau bâtiment est construit et équipé selon des systèmes internationaux adoptés par les laboratoires de même spécialisation. En termes de mobilier et d'équipement fournis dans différents laboratoires, ce sont les équipements les plus récents et les plus modernes non disponibles au Moyen-Orient, à l'exception du Laboratoire Central d'analyse des résidus de pesticides.
» Le bâtiment dispose d'un réseau d'information moderne géré par voie électronique par le biais d'un programme de gestion de l'information et de répartition des tâches (LIMS). Ce réseau peut être connecté à toute autorité concernée.
» Le bâtiment comprend six unités d'air climatisé central pour la stérilisation, des unités centrales pour le contrôle du non-mélange d'air entre les bureaux administratifs et les laboratoires, ainsi que des systèmes écologiques.
» La température est contrôlée au moyen d'unités centrales.
» A l'intérieur du bâtiment, un réseau centralisé fournit le gaz nécessaire à l'exploitation d'équipements d'analyse utilisant des moyens de sécurité selon les derniers systèmes internationaux.
» Les générateurs de secours sont fournis ainsi que des stabilisateurs de courant jusqu'à milli-volts compte tenu de la sensibilité des équipements d'analyse.
» Un système de contrôle précis pour les laboratoires et les équipements d'analyse est installé, à l'intérieur comme à l'extérieur, au moyen de caméras de surveillance récentes qui fonctionnent de nuit. Leur rôle est de sécuriser l'équipement à l'intérieur du bâtiment, le laboratoire de l'extérieur et autour du bâtiment.








A propos de QCAP
A propos du laboratoire  
Mot du directeur du laboratoire  
Vision et mission  
Objectifs et activités  
Anciens directeurs  
Equipement du laboratoire  
Plans stratégiques du développement  
Plans exécutifs du laboratoire  
Accomplissements  
Ressources humaines  
Directeurs des départements et divisions  
     

بيانات الإتصــال القاهرة
    طباعة مشاركة أعلى



Politique de la qualité
Recherches et projets
Tests de compétence
Nos nouvelles
Sites proposés
Services aux clients Services de commercialisation Services de formation Services des analyses A Propos de QCAP
- Résultats des Analyses
- Formulaire des échantillons
- Prix des services d'analyses
- Plaintes et suggestions
- A propos de la gestion de commercialisation
- Conférences et expositions
- Magazine QCAP
- Questionnaire
- À Propos des services formation
- Plan de formation
- Programmes de formation
- Enregistrement
 
- Résidus de pesticides
- Métaux lourds
- Médicaments vétérinaires
- Mycotoxines
- Additifs alimentaires
- Département des polluants organiques persistants
- Autres polluants
- Qualité des aliments
- Microbiologie
- Appareils du laboratoire
 
- A propos du laboratoire
- Mot du directeur du laboratoire
- Vision et mission
- Objectifs et activités
- Anciens directeurs
- Equipement du laboratoire
- Plans stratégiques du développement
- Plans exécutifs du laboratoire
- Accomplissements
- Ressources humaines
- Directeurs des départements et divisions
حقوق الطبع والنشر محفوظة معمل كيوكاب 2016   بيانات الخصوصية شروط أستخدام الموقع